Portraits d'étudiants entrepreneurs AMU

Julien Chabrand, lauréat avec son équipe des 36h Chrono de la création d'entreprise, édition 2013.

Pôle Entreprendre :  Parle-nous de Panini Box ?

Julien Chabrand : Nous proposons un service de restauration rapide chaude et de qualité, 24H/7J pour moins de 4€.

« PaniniBox » propose des produits chauds, de qualité, disponibles à toute heure. 
Pour cela, nous mettons à disposition des distributeurs automatiques innovants capables de cuire les produits en 90 secondes. 
Nous travaillons avec un traiteur qui nous garantit une qualité optimale et nous atteste de l’origine des ingrédients (viandes) et, avec des laboratoires pour effectuer des contrôles bactériologiques dans les distributeurs afin d’assurer une hygiène parfaite.
Nous assurerons également un service complet autour de nos distributeurs.
L’entretien et la maintenance sont gérés par notre équipe.
De nombreuses animations sont mises en place pour dynamiser les sites implantés, de la dégustation aux jeux concours.

Nos distributeurs s’intègrent parfaitement dans les établissements publics comme les hôpitaux, les universités et les gares, mais aussi dans les établissements privés du siège social à l’usine.


PE : D'ou te vient l'envie d'entreprendre?

JC : J’ai toujours était fan de commerce, du contact avec le client. Enfant, je négociais mes figurines : pour le moindre défaut, je n’hésitais pas à le faire remarquer pour  obtenir un petit rabais. Au fur et à mesure, je me faisais ma petite expérience.
Mon entrée à la Faculté d’Economie et de Gestion d’Aix-Marseille a véritablement marqué une rupture. Je pris conscience des mécanismes économiques.  Pour mes 18ans, je commençais à investir avec de l’immobilier, un simple garage que je louais. J’y avais investi toutes mes économies puis je l’ai revendu quelque mois plus tard en réalisant une petite plus-value.
J’ai rapidement réalisé qu’il m’était d’ores et déjà possible de créer de la valeur, sans forcement avoir mon diplôme en poche.
Je débute ainsi une activité de mandataire immobilier en auto entrepreneur. Mis à part développer mon portefeuille de bien et conseil acheteur et vendeur, je n’apportais pas un réel service.
J’ai alors décidé de me tourner vers un autre secteur d’activité qui me fascinait : la distribution automatique ( DA).
Mais le secteur de la DA est l’un des plus concurrentiels, il m’était donc difficile de démarrer. Il fallait donc trouver une alternative à la DA « classique »
Au sein d’Aix-Marseille Université, je fis le constat qu’il manquait d’offre de restauration répondant aux besoins des étudiants : rapide et disponible.
L’idée d’un distributeur de sandwich chaud me vient rapidement.
Ce fut l’origine de PaniniBox.

 

PE : Pourquoi te lances tu maintenant alors que tu es étudiant?

JC : La restauration automatique n’est quasiment pas développée en France. Sauf quelques snacks qui comptent 1 ou 2 distributeurs. PaniniBox a l’opportunité de se développer rapidement sur ce marché, et rayonner sur tout le territoire.
Dans quelques années, il sera peut-être trop tard et une concurrence sera déjà présente. De plus, étudiant et résidant chez mes parents, j’ai nécessairement besoin d’un petit revenu pour vivre.
Beaucoup de soutien sont mis à la disposition pour les étudiants souhaitant créer leur boîte. 
Je trouve que c’est un facteur clef de réussite. Et puis une fois l’idée en tête il devient difficile de ne plus y penser ;je ne pense qu’à son aboutissement !

 

PE : Quelques conseils pour les étudiants AMU qui souhaiteraient se lancer dans l'aventure?

JC : Pour les étudiants AMU qui souhaiteraient se lancer dans l'aventure, je conseille vivement de s’entourer au maximum, pour pouvoir échanger et obtenir un avis extérieur sur le projet.
L’expérience et les contacts de votre coach, parrain et du Pôle Entreprendre pourront vous sortir des situations les plus difficiles.
Au début j’avais la crainte qu’en partageant mon idée, quelqu’un de plus expérimenté la fasse aboutir avant moi. Mais souvent membre d’association, ces personnes sont là uniquement pour vous aider.
Je regrette de ne pas m’être tourner vers eux dès le début du projet, j’aurais évité bien des aléas juridiques et financiers.

 

PE : En quoi le suivi du PE t'est il utile ?

JC : Le Pôle Entreprendre, au-delà des conseils et du retour extérieur qui sont cruciaux, pose les bases d’un développement solide.
Le PE nous vient en aide financièrement, en ciblant les prêts d’honneur, les concours et les subventions disponibles.
Il nous offre également une visibilité médiatique à travers différents salons.
La mise en place du statut d’étudiant-entrepreneur afin d’être dispensé des TD et cours obligatoire, nous permet de gérer pleinement la création de la société et son développement. Même si la création d’un système de bonification serait l’idéal pour valider nos semestres.
Les contacts du PE sont une mine de contrats potentiels.
Je suis extrêmement reconnaissant de l’attention du PE pour mon projet.  Le simple fait d’être disponible pour un appel téléphonique dans un « coup de mou » suite à une erreur ou un échec, a la capacité de vous remettre sur pied et vous redynamise pour affronter les prochaines étapes sereinement.

Je serai fier de représenter le PE par la réussite de mon projet, servir de vitrine et pouvoir à mon tour donner un avis et des conseils extérieurs qui m’ont été si précieux.